Sélectionner une page

À propos

Intégrée aux activités de L’L, L’L éditions a connu une première vie éditoriale de 2002 à 2016. Encourageant des manières autres de travailler en arts vivants, L’L a eu le souci de mieux faire connaître, par le biais du livre, certains aspects de son activité. Ainsi, de 2002 à 2006, quatre recueils de monologues ont été co-édités par Lansman Éditeur, L’L, le CED-WB et la SACD. Devenu lieu de recherche en 2008, L’L a ensuite édité, en propre ou en co-édition (avec Lansman Éditeur, Le Caillou Bleu, Éditions du Centre Pompidou-Metz, CFC-Éditions), sept ouvrages de 2002 a 2016: textes de théâtre, BD, livre de photos, enquêtes, ayant tous un lien avec l’activité de recherche menée à L’L.

La seconde vie éditoriale de L’L commence en décembre 2019

Michèle Braconnier et Pierre Boitte souhaitent alors mieux faire valoir ce que recouvre une pratique de recherche en lien avec les arts vivants. Dans une perspective de partage pollinisateur, une structure propre – L’L éditions asbl – est ainsi créée pour disséminer les effets de telles pratiques et tisser progressivement ce qui importe dans ces apprentissages et recherches.

Une particularité de ces nouvelles publications est de considérer la forme livresque comme un objet digne d’intérêt, tant dans sa capacité à transcrire un contenu chaque fois inédit que dans le processus de fabrication qui aboutit à un objet unique – dans sa forme et sa texture (format, papier, reliure, mise en page, typographie). Un tel choix suppose un temps nécessaire à l’élaboration d’une œuvre, qui inclut aussi le temps d’une rencontre entre les «artisan·es» concerné·es: auteur·es, équipe de L’L,  graphiste et personne responsable de l’impression.

Une lenteur délibérée pour fabriquer un objet spécifique plutôt que l’immédiateté du téléchargement d’un «livre» électronique ou la facilité d’impressions numériques sans relief. Assumer un tel rythme (pas plus de quatre ouvrages par an) est possible car L’L éditions gère ainsi son temps comme elle l’entend (ou presque), ayant fait le choix éditorial de ne dépendre que d’elle-même. Prendre le temps de l’élaboration et de la fabrication a également un coût, pleinement assumé en dehors de toute logique commerciale.

Une seconde particularité de L’L éditions est de n’éditer que d’ancien·nes chercheur·es à L’L, et à propos de matériaux ayant un lien avec la recherche menée; ou de ne publier que des ouvrages qui partent de l’activité de L’L et sont en lien avec elle.

Trois collections propagent ainsi les traces – expérimentales, conceptuelles ou créatives – de certaines pratiques de recherche:

¶ Déambulations chercheuses
Cette collection donne, le cas échéant, l’occasion aux trajets expérimentaux qui se sont déployés dans l’espace / temps de L’L de faire connaître certains de leurs effets, retenus parmi d’autres traces possibles.

¶ Questions ouvertes
Cette collection se relie aux pratiques de L’L comme à une sorte d’humus où germent enjeux, idées, questions, afin de contribuer à leur déploiement. Avec la perspective que ces élaborations conceptuelles et méthodologiques, obtenues depuis l’aventure de L’L, servent de compost pour nourrir en retour les spéculations expérimentales des praticien·nes chercheur·es, chacun·e apprenant progressivement à penser par, grâce à, et avec les autres.

¶ Voies créatives
Cette collection s’ouvre au devenir créatif de certaines recherches menées à L’L. En effet, il arrive que des artistes-chercheur·es, après avoir quitté L’L, prolongent leur questionnement de manière autonome et aboutissent à la création d’une œuvre.